loader image
Infobio

Prairie Heritage Seeds: Partenaire de la Grappe bio

5 octobre 2021

La FBC est fière de présenter son nouveau site Web

Un contenu plus facile à consulter pour tout savoir sur la Norme biologique canadienne, la recherche en agriculture biologique et l’industrie biologique canadienne

Le nouveau site de la FBC inclut :

  • la description améliorée des activités de la FBC
  • un contenu visuel coloré qui illustre la vivacité du bio
  • une option de recherche sur le contenu de l’ensemble du site web
  • un compte Twitter https://twitter.com/OFC_organic
  • chaque Question et réponse finale affichée clairement et accessible par un lien

 

La FBC remercie Anthony Froio, de Vicara Marketing, qui a conçu le site web de la FBC avec professionnalisme, à l’écoute de nos besoins et en tenant compte de la mission de la FBC.

Vicara Marketing simplifie le monde du marketing numérique en développant des solutions flexibles et évolutives pour répondre aux besoins des petites entreprises et des organisations à but non lucratif. L’entreprise utilise des outils logiciels conviviaux pour faciliter le processus de collaboration avec les clients et leur permettre d’avoir plus d’autonomie sur leur présence en ligne.

Organic Federation of Canada OFC Logo Symbol
PHS Organics - Image Infobio 1 - Organic Federation of Canada

Prairie Heritage Seeds Organics est l’un des pionniers en production de céréales biologiques dans l’Ouest canadien. L’entreprise familiale a des racines profondes dans le domaine de l’agriculture biologique, puisqu’elle cultive des céréales sans produits chimiques depuis le début des années 80, bien avant la mise en place du Régime biologique canadien. La Fédération biologique du Canada s’est entretenue avec Alex et Janet Galarneau, copropriétaires de cette entreprise multigénérationnelle qui a contribué à façonner l’industrie des céréales biologiques. Prairie Heritage Seeds contribue à soutenir l’activité 22 de la Grappe scientifique biologique 3 – Lutte biologique et la gestion de la fusariose et des maladies associées en production céréalière biologique.

La famille Galarneau a commencé à cultiver des céréales sans intrants chimiques à une époque où la certification biologique n’était pas encore officiellement établie au Canada. En 1987, les Galarneau et quatre autres agriculteurs ont lancé le chapitre de la Saskatchewan de l’Organic Crop Improvement Association (OCIA), un organisme de certification international, soit le premier chapitre de l’OCIA dans l’Ouest canadien. Au milieu des années 90, la famille Galarneau a créé Prairie Heritage Seeds pour vendre des céréales biologiques à un marché de plus en plus exigeant. La forte demande a dépassé l’offre. L’entreprise s’est donc tournée vers les producteurs de la communauté pour augmenter son approvisionnement et exporter vers les marchés internationaux. Aujourd’hui, Prairie Heritage Seeds rallie 60 producteurs qui cultivent 60 000 acres. Alex Galarneau souligne que l’entreprise défend les intérêts des producteurs et veille à ce qu’ils encaissent un revenu équitable pour leur production.

PHS Organics - Image 1 - Organic Federation of Canada
Alex (à gauche) et Janet (à droite) Galarneau, copropriétaires de Prairie Heritage Seeds Organics.
PHS Organics - Image 2 - Organic Federation of Canada
Photo fournie par Janet Galarneau

Galarneau prend au sérieux son rôle de défenseur des intérêts des agriculteurs, un rôle qui, selon lui, est souvent une question d’équilibre. L’objectif est de garantir un marché stable aux producteurs et de s’assurer qu’ils n’assument pas tous les risques. “Nous avons des ententes avec les producteurs, qu’ils soient grands ou petits”, déclare M. Galarneau. “Certains agriculteurs, lorsqu’ils ont une mauvaise année, peuvent faire faillite en essayant de satisfaire ces ententes. Prairie Heritage Seeds tient compte de l’ensemble de la situation lorsqu’il s’agit de production et de distribution. “Les transformateurs d’aliments partagent le risque de production et les agriculteurs partagent le risque de commercialisation – c’est un projet construit par les agriculteurs pour les agriculteurs, mais qui inclut également les transformateurs et les producteurs d’aliments”, dit Galarneau.

La passion des Galarneau pour la culture biologique s’est développée naturellement à la suite de l’engouement pour leur produit. “Nous ne nous sommes jamais lancés dans la culture biologique en prétendant qu’il fallait acheter notre produit”, fait remarquer M. Galarneau, “c’est le consommateur qui a décidé”. Il note qu’il y a toujours eu une demande pour les produits biologiques et le public croit à tort que ce sont les agriculteurs qui les imposent aux consommateurs. Il se souvient des premiers jours, déclarant : “L’agriculture traditionnelle n’a aucune idée de qui seront ses acheteurs. Pour le bio, les gens venaient nous voir et nous demandaient combien cela coûterait de cultiver un produit sans produits chimiques”.

Le soutien à la recherche était également naturel pour Prairie Heritage Seeds. L’activité de la Grappe bio qu’ils soutiennent est axée sur la mise au point d’agents de biocontrôle (ABC) pour lutter contre la fusariose des céréales et la pourriture des racines des légumineuses, deux maladies exceptionnellement dommageables en production de cultures céréalières. M. Galarneau note que pour les agriculteurs biologiques, la boîte à outils pour combattre ces maladies est limitée. La recherche se déroule en Ontario et en Saskatchewan. En Ontario, elle est dirigée par le professeur Manish Raizada de l’Université de Guelph et en Saskatchewan, par la Dre Myriam Fernandez, d’Agriculture et Agroalimentaire Canada. En tant que producteur intéressé par la recherche, M. Galarneau connaissait bien le travail de Mme Fernandez, pour avoir assisté à des séminaires et des ateliers auxquels elle participait. La Dre Fernandez les a approchés lorsqu’ils ont été confrontés à des problèmes de fusariose et les a invités à participer à la Grappe bio. “Le fusarium a un impact important sur le rendement, alors trouver un moyen de l’atténuer est extrêmement bénéfique pour les agriculteurs”, note M. Galarneau. Ils y contribuent financièrement et recueillent aussi des données et des échantillons, ce qui constitue un ajout précieux à la recherche en cours. M. Galarneau fait remarquer que les ABC sont un nouvel outil pour les agriculteurs et que le succès de leur utilisation aurait un impact considérable sur les producteurs de céréales biologiques et conventionnelles.

Prairie Heritage Seeds Featured Image - Organic Federation of Canada
Exploitation céréalière de Prairie Heritage Seeds en Saskatchewan

Les recherches de l’activité sur les ABC pour lutter contre la fusariose et la pourriture des racines ont progressé de manière prometteuse. En 2021, deux candidats ABC ont été identifiés en laboratoire pour inhiber Aphanomyces euteiches, l’agent pathogène qui cause la pourriture des racines dans les cultures. Les essais sur les cultures biologiques en plein champ se sont révélés tout aussi prometteurs, ce qui a conduit les chercheurs à identifier d’autres candidats ABC susceptibles de lutter contre F. avenaceum et F. graminearum, deux souches répandues de la fusariose. Les recherches se poursuivent, malgré la sécheresse et les restrictions dues au COVID-19 qui ont perturbé les cultures.

Prairie Heritage Seeds a joué un rôle déterminant dans l’atteinte de l’un des objectifs de la recherche, qui consiste à identifier les pratiques de gestion biologique qui ont un impact sur la fusariose. L’entreprise a recueilli chaque année des centaines d’échantillons, afin de fournir des informations détaillées sur l’historique et la gestion des cultures pour chaque région et de permettre aux chercheurs d’associer les indicateurs de maladie à divers facteurs de production. Les Galarneau confirment que le lien entre la recherche biologique et la production biologique est essentiel. Les informations destinées aux agriculteurs biologiques sont limitées, et les acteurs y sont moins nombreux qu’en production conventionnelle. En soutenant la recherche, Prairie Heritage Seeds contribue à produire des méthodes de lutte contre les ravageurs qui répondent aux préoccupations en matière de sécurité alimentaire et d’environnement, ce qui entraîne également une diminution des coûts des intrants et établit un système de production véritablement durable.

M. Galarneau est convaincu que la production biologique sera toujours en demande. “La sphère biologique permet aux producteurs de se rapprocher le plus possible des consommateurs, ce qui devrait toujours être leur objectif”, affirme M. Galarneau. “Au fur et à mesure que ces relations se développent, nous devrions voir nos marchés se développer. Nous entrons dans une période plus difficile avec la hausse des prix des produits de base; le biologique sera toujours le meilleur choix pour ceux qui sont prêts à le soutenir.”

Pour en savoir plus sur Prairie Heritage Seeds Organics, visitez le site http://phsorganics.com. Pour en savoir plus sur l’activité 22, Lutte biologique et gestion de la fusariose et des maladies associées en production céréalière biologique, cliquez ici.

La recherche menée dans le cadre des Grappes scientifiques biologiques ne serait pas possible sans les généreuses contributions de nos partenaires industriels !

PHS Organics - Image 3 - Organic Federation of Canada
Récolte de céréales biologiques en Saskatchewan, soumise par Prairie Heritage Seeds
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Autres infobio
Balado
Ressources
Organic Federation of Canada OFC Logo Symbol

Autres infobio

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web et analyser le trafic sur notre site de manière anonyme.